Projet scientifique

 

Les Tauopathies, avec la maladie d’Alzheimer comme figure de proue, sont des pathologies neurodégénératives caractérisées par l’agrégation intracellulaire de protéines Tau. Si dans certaines formes autosomiques dominantes de démences fronto-temporales (FTDP-17), des mutations sont retrouvées sur le gène de Tau, dans la plupart des formes sporadiques les mécanismes responsables de cette agrégation restent inconnus. Il a été proposé que des modifications post-traductionnelles comme la phosphorylation ou des anomalies de métabolisme comme la génération de formes tronquées particulières soient impliquées dans la pathogenèse. De même, l’existence de changements post-transcriptionnels comme dans l’épissage alternatif ou les micro-ARNs est également possible. Enfin, des facteurs environnementaux comme le diabète ou les agents anesthésiques peuvent être délétères mais les voies sous-jacentes perturbées restent inconnues. Il y a donc une réelle incompréhension sur les mécanismes de toxicité de la pathologie Tau. Le laboratoire a développé au cours de ces années une expertise dans le domaine et de nombreux modèles expérimentaux. Notre projet va donc s’attacher à comprendre 1) la biologie de la protéine Tau au niveau moléculaire et cellulaire; 2) les mécanismes de la pathologie Tau impliqués dans sa progression, la mort neuronale, et ses conséquences fonctionnelles et 3) comment moduler la pathologie à des fins thérapeutiques. Au total, nous espérons pouvoir développer des approches thérapeutiques mais aussi diagnostiques pour les Tauopathies.