Electrophysiologie


Microscopie en fluorescence et CID pour le patch-clamp

Responsable: Sandrine HUMEZ


L’objectif est de pouvoir visualiser sous un microscope droit les neurones individuels présents dans une tranche de cerveau maintenue en survie, afin principalement d’effectuer des enregistrements en patch-clamp sous contrôle direct, mais aussi de réaliser des expériences de neuroanatomie au sein de la tranche.


L’équipement consiste en un microscope Leica DM LFSA permettant d’observer la tranche soit en fluorescence, soit en contraste interférentiel différentiel (CID). La fluorescence permet principalement de localiser les neurones exprimant la Green Fluorescent Protein, provenant d’animaux transgéniques. L’observation en CID nécessite une illumination infra-rouge à cause de l’épaisseur de la tranche (120 à 400 µm). Cela permet d’apprécier le relief des neurones individuels et d’en approcher finement des pipettes de patch-clamp ou des microélectrodes diverses. Il est facile de basculer d’un mode d’observation à un autre.


L’image est captée par une caméra Cohu et observée sur un écran d’ordinateur après avoir été traitée par le logiciel de traitement d’image Leica FW 4000.


Les tranches sont maintenues en survie dans une chambre de perfusion (Warner), sous les objectifs à immersion dans l’eau du microscope. La chambre de perfusion est placée sur une platine fixe (Gibraltar) qui supporte les micromanipulateurs utilisés pour guider les pipettes au sein de la tranche.

Un matériel complet d’électrophysiologie est associé à ce dispositif.


micro electrophysio

Cliquer pour agrandir la photo



Le dispositif consiste en un microscope, une platine fixe qui supporte le(s) micromanipulateur(s), une caméra qui transmet l’image à une station d’acquisition d’image. Les tranches de cerveau sont maintenues en survie dans une chambre de perfusion placée sous l’objectif